ASRC

L’ASRC dit au comité de rejeter le PTP

Une manifestation animée a eu lieu pour protester contre l’Accord sur le Partenariat transpacifique devant le lieu des audiences sur celui-ci à Toronto le 13 mai

Une manifestation animée a eu lieu pour protester contre l’Accord sur le Partenariat transpacifique devant le lieu des audiences sur celui-ci à Toronto le 13 mai

Si le gouvernement fédéral le ratifie, l’Accord sur le Partenariat transpacifique éliminera des dizaines de milliers d’emplois au Canada, fera augmenter les prix des médicaments sur ordonnance, restreindra les libertés sur Internet, affaiblira les normes environnementales et la réglementation bancaire et compromettra les droits des gouvernements locaux et nationaux et ceux des syndicats.
Représentant l’ASRC devant le Comité permanent du commerce international, Malcolm Buchanan, président du Conseil régional de Hamilton, Burlington et Oakville, a dit « l’Accord sur le PTP n’est pas un accord commercial : il vise à garantir et à élargir le pouvoir et les droits des entreprises privées ».

Malcolm Buchanan, président du Conseil régional de Hamilton, Burlington et Oakville, a témoigné au nom de l’ASRC pendant l’audience du Comité permanent du commerce international, de la Chambre des communes, au sujet de l’Accord sur le PTP. À sa droite se trouve David Schneiderman, professeur de droit de l’Université de Toronto, qui a exprimé de l’inquiétude relativement au droit que l’Accord donne aux entreprises de poursuivre des gouvernements.

Malcolm Buchanan, président du Conseil régional de Hamilton, Burlington et Oakville, a témoigné au nom de l’ASRC pendant l’audience du Comité permanent du commerce international, de la Chambre des communes, au sujet de l’Accord sur le PTP. À sa droite se trouve David Schneiderman, professeur de droit de l’Université de Toronto, qui a exprimé de l’inquiétude relativement au droit que l’Accord donne aux entreprises de poursuivre des gouvernements.

Les dispositions influençant les produits pharmaceutiques sont particulièrement inquiétantes pour les aînés, a indiqué M. Buchanan. Il a posé la question suivante : Comment le gouvernement fédéral pourra-t-il tenir sa promesse de réduire le prix des médicaments si l’Accord sur le PTP allonge la durée des brevets sur les médicaments d’importance vitale? Les soi-disant accords commerciaux peuvent lier les mains des gouvernements, a-t-il indiqué, signalant qu’Eli Lilly a intenté dernièrement une poursuite pour 500 millions de dollars en vertu de l’Accord de libre-échange nord-américain en contestant la législation canadienne sur les brevets des médicaments.
L’ASRC a écrit à la ministre Chrystia Freeland en avril pour lui indiquer ces craintes et n’a pas reçu de réponse satisfaisante.

Une vidéo du Congrès du travail du Canada explique les dangers que comporte l’Accord sur le PTP.

© 2013 l’Association des syndicalistes à la retraite du Canada A Unionweb site - based on WordPress - Admin