ASRC

L’ASRC prend part au boycott des croisières Carnival

ASRC-BoycottonsCarnival-vC-640x480
 

Mise à jour du 8 avril :

Chères Consœurs, Chers Confrères,

Les travailleuses et travailleurs à l’emploi de Crown Holdings sont en grève depuis plusieurs mois et ont besoin de votre aide.

Ces grévistes représentent une seule des 147 usines qu’exploite Crown et ne pourront seuls sortir victorieux de ce conflit de travail.

Nous vous invitons à vous joindre à la campagne LabourStart demandant l’intervention de la première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne, pour protéger les travailleuses et travailleurs de l’Ontario contre les attaques que leur livre cette multinationale américaine. Pour vous joindre à la campagne : http://www.labourstartcampaigns.net/show_campaign.cgi?c=2249&src=derekmail

Aidez-nous à passer le mot sur cette nouvelle campagne auprès de vos amis Facebook et abonnés Twitter ou encore simplement par courriel à vos amis, voisins et proches.

Aussi, pour écouter les grévistes lors d’une émission radiophonique diffusée récemment sur les ondes de la CBC, rendez-vous au http://www.usw.ca/media/news/in?id=0192

Merci!

Ken Neumann
Directeur national des Métallos

Communiqué de presse

OTTAWA, le 5 mars 2014 –L’Association des syndicalistes retraités du Canada (ASRC), qui compte 500 000 membres, appuie le boycott des croisières Carnival afin de protester contre le rôle du PDG de Carnival dans un conflit de travail qui dure depuis six mois à Toronto.

Le PDG de Carnival Arnold Donald est un administrateur clé de Crown Holdings, un géant de la fabrication américain. Crown Holdings a provoqué une grève à son usine de Toronto en septembre dernier en demandant d’importantes concessions de ses employés, notamment d’accepter une échelle de salaires à deux niveaux qui réduirait de manière permanente les salaires des nouveaux et des jeunes travailleurs d’un montant allant jusqu’à 9 $ l’heure.

L’ASRC s’est jointe au Conseil du travail de Toronto et de York (composé de 195 000 membres), qui a annoncé le mois dernier qu’il boycottait les croisières Carnival dans le but de protester contre le rôle d’Arnold Donald dans le conflit de travail chez Crown Holdings.

«Nous transmettons un puissant message par ce boycott», a déclaré le président de l’ASRC Pat Kerwin.

«Le PDG de Carnival, Arnold Donald, sait que le succès de son entreprise dépend des salaires, des pensions et des congés annuels convenables que reçoivent les travailleurs et les personnes âgées et qui leur permettent de faire des croisières. Cependant, dans son rôle d’administrateur de Crown Holdings, Arnold Donald appuie l’attaque contre les travailleurs et les retraités. Il veut réduire de manière permanente les salaires des jeunes travailleurs et maintenir à de faibles niveaux les pensions des travailleurs en service qui ont fait des sacrifices pendant des années pour aider leur employeur», a souligné Pat Kerwin.

«Nous voulons que le PDG de Carnival sache que les syndicalistes retraités au Canada ne feront pas de croisières avec Carnival à moins qu’il n’agisse et ne présente une offre équitable aux travailleurs de Crown.»

Le Syndicat des Métallos, qui représente les employés en grève contre Crown Holdings à son usine de Toronto, a lancé une campagne visant à exposer les membres du conseil d’administration et à les tenir responsables du comportement de l’entreprise.

«Les syndicalistes retraités représentent une bonne partie de la clientèle de Carnival, par conséquent, la décision de l’ASRC est cruciale et nous félicitons cette dernière de l’avoir prise», a déclaré le directeur national pour le Canada du Syndicat des Métallos, Ken Neumann.

«Des dizaines de milliers de retraités pourraient réserver des croisières auprès de Carnival parce qu’ils reçoivent des pensions satisfaisantes à titre de syndiqués. Carnival pourrait perdre beaucoup de clients et même davantage si nous élargissons la portée du boycott», a ajouté Ken Neumann.

Arnold Donald, en tant que membre du comité de rémunération du conseil d’administration de Crown, s’est prononcé en faveur de verser au PDG de Crown une rémunération globale équivalant à 6 000 $ l’heure, laquelle s’accompagne des prestations de retraite lucratives payées aux cadres supérieurs. Cependant, il garde le silence alors que l’entreprise réduit les salaires et les avantages sociaux des travailleurs partout en Amérique du Nord.

Carnival Corporation est l’une des plus grandes entreprises de croisières au monde et elle exploite des navires sous les bannières Carnival, Princess, Holland America, Cunard, Aida, Ibero, P&O, Seabourn et Costa. Le boycott vise toutes les bannières.

En plus de boycotter la compagnie de croisières, l’ASRC demande à ses membres d’envoyer des lettres à Arnold Donald par l’intermédiaire de la campagne en ligne à www.metallos.ca/labour-start. Jusqu’à présent, environ 8 000 lettres ont été envoyées.

© 2013 l’Association des syndicalistes à la retraite du Canada A Unionweb site - based on WordPress - Admin