ASRC

Les conseils régionaux de l’ASRC appuient les travailleurs de Caterpillar

En juin 2010, Caterpillar a acquis Electro-Motive qui produit des locomotives de qualité depuis plus de 60 ans à London. La Loi sur Investissement Canada est censée régir de tels achats pour protéger les intérêts canadiens. Dans ce cas, l’examen effectué a été très sommaire et le gouvernement fédéral a omis de divulguer les conditions d’achat en dépit des appels répétés.

Lors de la dernière campagne électorale, Harper a organisé une séance de photos à l’usine afin de démontrer l’engagement de son gouvernement envers la création d’emplois. Sept mois plus tard, Caterpillar a présenté une offre finale qui aurait réduit de moitié le salaire et les avantages sociaux des travailleurs. Lorsque les employés ont refusé de signer l’offre, Caterpillar les a mis en lock-out le 1er janvier 2012, puis a cessé ses activités et fermé l’usine, éliminant 800 emplois bien rémunérés le 3 février.

Les membres des conseils régionaux de l’ASRC de London–Stratford–Woodstock–St Thomas et Ingersoll, d’Hamilton, et de Waterloo ont tous pris part à la manifestation d’environ 15 000 personnes le 21 janvier. Les membres de l’ASRC se sont présentés lors de la fermeture de l’usine en solidarité aux travailleurs qui ont été lésés.

© 2013 l’Association des syndicalistes à la retraite du Canada A Unionweb site - based on WordPress - Admin