ASRC

L’Opposition officielle appuie l’ASRC dans le dossier des pensions

Pat Kerwin, président de l’ASRC, et Thomas Mulcair, chef du NPD, sont flanqués de membres de l’exécutif de l’ASRC dans le cadre d’une réunion tenue à Ottawa.

Pat Kerwin, président de l’ASRC, et Thomas Mulcair, chef du NPD, sont flanqués de membres de l’exécutif de l’ASRC dans le cadre d’une réunion tenue à Ottawa.

Dans le cadre de sa réunion de juin, l’exécutif de l’ASRC a rencontré des représentants de l’Opposition officielle pour leur expliquer notre prise de position en matière de pensions, d’assurance-médicaments et de soins à domicile. Tous sont d’avis que les prestations du RPC et du RRQ doivent être bonifiées et que les lois sur la faillite doivent être modifiées afin d’accorder aux pensions un statut privilégié. Nous avons discuté des problèmes auxquels font face les personnes qui doivent payer de lourds frais de médicaments. Nous comptons mieux informer les membres de l’Opposition officielle concernant les soins à domicile.

Nous avons eu un échange général sur les difficultés qu’éprouvent les familles aujourd’hui à joindre les deux bouts et des façons de leur venir en aide. Nous avons fait valoir que la décision de repousser à 67 ans l’âge d’admissibilité à des prestations de la SV et du SRG aurait une incidence négative, surtout sur les femmes. Tom Mulcair a souligné que le ministre Flaherty avait déposé son projet de modification de l’âge d’admissibilité dans la plus grande nonchalance. Malgré leur promesse de ne pas toucher aux pensions, les conservateurs prétendent maintenant qu’ils n’ont jamais promis de ne pas modifier la SV ou le SRG. M. Mulcair s’est dit choqué par l’iniquité de cette approche et ses effets négatifs sur la solidarité sociale.

Nous avons demandé aux membres de l’opposition de nous tenir informés du projet de tournées pancanadiennes pour entendre les Canadiens afin que nous puissions encourager nos membres à y participer.

Nous avons également fait valoir nos inquiétudes concernant l’Accord économique et commercial global (AECG), lequel se négocie actuellement – surtout derrière des portes closes. On craint que cet accord pose une grave menace aux réseaux publics de distribution de l’eau au Canada.

Une autre vue de l’exécutif de l’ASRC accompagné de Thomas Mulcair

Une autre vue de l’exécutif de l’ASRC accompagné de Thomas Mulcair

© 2013 l’Association des syndicalistes à la retraite du Canada A Unionweb site - based on WordPress - Admin