Avez-vous de la difficulté à visualiser ce courriel?
Cliquez ici pour le consulter en ligne.


Numéro spécial, novembre 2010  

Le dossier de la réforme des pensions arrive à une étape cruciale. Nous sollicitons votre aide.

Grâce aux efforts de gens comme vous, les gouvernements – à l’exception notable de celui de l’Alberta – débattent actuellement de la faisabilité de bonifier les prestations versées par le RPC et le RRQ.

Le gouvernement de l’Ontario a marqué le pas en publiant un document de discussion dans lequel il suggère d’augmenter le taux de remplacement du RPC à 35 % (il est actuellement de 25 %). Il suggère aussi d’augmenter le plafond des gains à 150 % du salaire moyen pour permettre aux travailleurs de gagner des droits au RPC sur leurs gains jusqu’à un maximum de 70 800 $ (le plafond est actuellement de 47 200 $).

Vous pouvez télécharger le document intégral à l’adresse suivante : http://www.fin.gov.on.ca/fr/consultations/pension/ris.html

Si vous habitez l’Ontario, vous devez faire savoir au gouvernement que les prestations du RPC doivent être bonifiées à 50 %. Faites-vous entendre par le ministère des Finances en envoyant un courriel à l’adresse Pensions.Feedback@ontario.ca

Il est encore plus important que vous interpelliez directement les personnes suivantes :

Dwight Duncan, ministre des Finances
Ministère des Finances
7e étage, Édifice Frost Sud
7 Queen's Park Crescent
Toronto, Ontario M7A 1Y7
Courriel : dduncan.mpp.co@liberal.ola.org

Dalton McGuinty, premier ministre
Bureau 281, Édifice de l’Assemblée législative,
Queen's Park
Toronto, Ontario M7A 1A1
Courriel : dmcguinty.mpp.co@liberal.ola.org

Si vous ne résidez pas en Ontario, veuillez communiquer avec votre ministre des Finances pour lui demander d’appuyer une bonification des prestations du RPC et du RRQ à 50 %.

Vous avez jusqu’au 29 novembre 2010 pour vous faire entendre.

Si vous vous demandez pourquoi un pensionné devrait se préoccuper d’améliorer le RPC puisqu’il n’en bénéficiera pas personnellement, voici trois excellentes raisons de le faire :

1. Vos enfants
2. Vos petits-enfants
3. Votre propre régime négocié

Les jeunes travailleurs ayant accès à un régime de retraite d’employeur sont de plus en plus rares, et pour les rares ceux qui en ont un, il s’agit habituellement d’un régime à cotisations déterminées plutôt qu’à prestations déterminées. Je sais que mes enfants n’auront jamais droit à un régime d’employeur aussi avantageux que le mien.

Depuis le krach boursier en 2008, de nombreux régimes d’employeur sont sous-capitalisés. Vu la nécessité de les financer, plusieurs décident de fermer boutique et de réduire les prestations versées aux retraités. Un RPC bonifié allégera le fardeau financier sur ces régimes, protégeant du même coup vos prestations.

Pat Kerwin, Président,
L'Association des syndicalistes retraités du Canada (ASRC)

L'Association des syndicalistes retraités du Canada
2841, promenade Riverside, Ottawa, Ontario K1V 8X7, Canada
Téléphone : 613-526-7422 • Télécopieur : 613-521-4655

Pour vous désabonner de notre liste d'envoi, veuillez cliquer ici.