ASRC

« Le CTC n’abandonnera pas la lutte pour de meilleures pensions » – Yussuff

Le Congrès du travail du Canada sollicite l’aide de l’ASRC pour remporter la lutte pour de meilleures pensions et n’abandonnera pas cette lutte tant qu’elle n’aura pas été gagnée. C’est le message qu’a livré le secrétaire-trésorier du CTC, Hassan Yussuff, à la centaine de délégués réunis au 10e congrès constitutionnel de l’ASRC.

« Nous n’arrêterons pas tant que le fédéral et les provinces ne se seront pas engagés à bonifier le régime de pensions », a-t-il affirmé.

Hassan Yussuff

Hassan Yussuff

« La plupart des politiciens, s’ils laissent leur idéologie de côté, comprennent que nous ne voulons que ce qu’il y a de mieux pour le pays. »

Il a qualifié de franc succès la campagne « La sécurité des retraites pour tous » du CTC, laquelle est en cours depuis trois ans.

« La réalité est la suivante : 12 millions de Canadiens ne bénéficient pas de la protection d’un régime d’employeur. Les trois quarts de tous les travailleurs dans le secteur privé n’ont pas accès à une pension. La moitié des baby-boomers subiront une baisse de 25 % de leur niveau de vie. Certains diront que ce ne sont que des chiffres, mais la réalité est qu’il y a des proches et des amis derrière ces chiffres. Ce ne sont pas simplement des statistiques. »

Pour M. Yussuff, bonifier le Régime de pensions du Canada (RPC) représente le moyen le plus efficace de prévenir la pauvreté parmi les personnes âgées.

L’ASRC jouera un rôle majeur dans cette lutte, car aucune autre organisation représentant les aînés n’est aussi efficace que l’ASRC.

« Qu’on soit d’accord ou non, ce sont les personnes âgées qui dicteront l’avenir de toutes les générations au pays. Aussi, les aînés exercent leur droit de vote – à plus de 90 % dans de nombreuses circonscriptions. »

« Les aînés sont plus susceptibles d’être d’allégeance conservatrice, mais ce n’est pas coulé dans le béton. Nous avons beaucoup à faire en matière de politiques touchant les aînés. »

M. Yussuff a fait valoir que plus de 750 000 syndiqués sont âgés de 55 ans ou plus. Selon lui, c’est une « occasion en or » de bâtir un fort mouvement de défense des intérêts des aînés.

« On ne pourra jamais assez réitérer l’importance pour l’ASRC de devenir une organisation plus généraliste. »

Il a incité les délégués à poursuivre leur travail pour créer des conseils locaux et des fédérations provinciales et pour bâtir l’ASRC à partir de la base.

Il s’est dit confiant du succès de la campagne du CTC, qui vise à faire doubler les prestations versées par le RPC à terme. « Plusieurs ministres fédéraux sont favorables, mais ce n’est pas le cas du premier ministre. » Il a aussi indiqué que la campagne a obtenu l’appui de neuf des dix provinces.

« Vous le savez d’expérience : une génération doit toujours se battre pour celle qui lui succède. Nous allons tout faire pour améliorer le système. C’est notre obligation de le faire pour la prochaine génération », a-t-il conclu.

© 2013 l’Association des syndicalistes à la retraite du Canada A Unionweb site - based on WordPress - Admin