Le gouvernement fédéral doit en faire plus pour tenir ses promesses en matière de réconciliation

30 septembre 2023

Les syndicats du Canada marquent la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation et la Journée du chandail orange le 30 septembre en appelant à plus d’action et de reddition de comptes du gouvernement suite à ses promesses relatives à la réconciliation.

« Aujourd’hui, nous devons prendre le temps de commémorer et d’honorer tous les enfants autochtones arrachés à leur foyer, à leur famille et à leur communauté pour être placés dans des pensionnats où ils ont subi de mauvais traitements, de la violence et de l’abus. Aucun enfant ne devrait avoir à endurer de telles atrocités et aucune communauté ne devrait avoir à vivre les répercussions de pareilles politiques racistes », déclare Bea Bruske, présidente du Congrès du travail du Canada (CTC).

Environ 80 000 survivantes et survivants des pensionnats sont encore en vie. Les traumatismes infligés par le système des pensionnats ont eu des effets de vaste portée et dévastateurs sur les personnes survivantes, leurs familles et l’ensemble des communautés autochtones.

« Bien que les pensionnats soient fermés, les effets du système se font encore sentir, et les horreurs des pensionnats se répercutent sur les politiques publiques en vigueur, y compris la pratique du signalement des naissances, l’insuffisance du financement des services à l’enfance et à la famille dans les réserves et la surreprésentation des enfants autochtones dans le système de la protection de la jeunesse. Les enfants, les travailleurs et travailleuses et les communautés autochtones méritent mieux, et il est plus que temps de réparer ces injustices », dit Lily Chang, secrétaire-trésorière du CTC.

Les personnes survivantes, leurs familles et les familles des enfants qui ne sont jamais rentrés des pensionnats continuent à subir les effets traumatisants du système des pensionnats. Le fait que l’on continue à découvrir les tombes de milliers d’enfants autochtones sur les lieux des anciens pensionnats et la lenteur de la communication des dossiers sur les pensionnats aux personnes survivantes et à leurs familles créent des traumatismes supplémentaires pour les membres des communautés autochtones.

Afin de rectifier l’héritage de la colonisation et de faire progresser la réconciliation de façon valable, il faut que le gouvernement fédéral répare les torts causés par le système des pensionnats et les politiques et pratiques coloniales qui ont eu et continuent d’avoir des conséquences dévastatrices pour les Premières Nations, Métis et Inuits.

C’est pourquoi des travailleurs et travailleuses des différentes parties du Canada se rendront au parlement le 3 octobre 2023 pour rencontrer des députés et des sénateurs dans le cadre de la deuxième Journée nationale de lobbying sur les Autochtones organisée par le CTC. Ils inciteront les législateurs à prendre des mesures pour assurer la justice aux Autochtones, y compris les suivantes :

  • Réparer les torts causés par le système des pensionnats en mettant en œuvre sans tarder les appels à l’action de 71 à 76 de la Commission de vérité et réconciliation : Enfants disparus et renseignements sur l’inhumation;
  • Affecter des fonds et des ressources appropriés au soutien de l’aménagement de l’infrastructure d’adduction d’eau publique essentielle et de l’élimination de tous les avis d’ébullition d’eau à long terme dans les communautés des Premières Nations;
  • Créer sur-le-champ un système national d’alerte robe rouge pour aviser le public dès qu’une femme, fille ou personne bispirituelle autochtone est portée disparue;
  • Publier sans plus tarder un plan de mise en œuvre du Plan d’action national du gouvernement comprenant des étapes mesurables et des coûts pour accélérer la mise en œuvre des appels à la justice lancés dans le rapport final de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées;
  • Engager en priorité et financer suffisamment, de concert avec le gouvernement du Manitoba, une fouille des décharges pour remettre les restes de Marcedes Myran et Morgan Harris, de la Première Nation de Long Plain, et de Mashkode Bizhiki’ikwe à leurs proches sans plus tarder.

Manifestez votre solidarité et participez à la revendication en signant notre lettre d’action et en faisant savoir à votre député que vous voulez voir des mesures concrètes en faveur de la justice pour les communautés autochtones!

Voici les autres mesures que vous pouvez prendre en cette journée et au-delà de celle‑ci :

Journée du chandail rose : les enfants 2SLGBTQI+ devraient être libres d’être vraiment eux-mêmes

28 février 2024
Click to open the link

Déclaration de Bea Bruske : Interdire les briseurs de grève, c’est protéger les droits des travailleurs

27 février 2024
Click to open the link

Déclaration de Bea Bruske, présidente du Congrès du travail du Canada, au sujet de l’entente entre le NPD et le Parti libéral sur l’assurance-médicaments :

26 février 2024
Click to open the link

Déclaration de Bea Bruske : les conservateurs sont positionnés contre les travailleurs

7 février 2024
Click to open the link

Déclaration de Bea Bruske : Les syndicats du Canada dénoncent la PM de l’Alberta qui fait de la politique sur le dos des enfants, jeunes et adultes trans et d’identités de genre diverses

2 février 2024
Click to open the link

MHN : Les syndicats du Canada honorent le passé pour contribuer à définir l’avenir

1 février 2024
Click to open the link

Les syndicats du Canada exhortent les députés à s’occuper des travailleurs en ce début d’année

29 janvier 2024
Click to open the link

Les syndicats du Canada marquent le 29 janvier avec un appel à l’action

29 janvier 2024
Click to open the link