Plus jamais ça : les syndicats du Canada marquent le 6 décembre en appelant à l’élimination de la violence fondée sur le genre

6 décembre 2023

Les syndicats du Canada marquent le 34 e anniversaire de la tuerie de l’École
Polytechnique de Montréal en incitant le gouvernement fédéral à prendre des mesures
concrètes pour lutter contre la violence fondée sur le genre au Canada. Ces mesures
doivent comprendre la mise en oeuvre de la Convention no 190 de l’OIT (C190),
première norme international e en son genre qui reconnaît le droit universel à un monde
du travail sans violence ni harcèlement, l’intégration des droits et de la justice
autochtones aux pratiques et politiques par la mise en oeuvre des appels à la justice
issus de l’Enquête nationale sur les femmes, les filles et les personnes bispirituelles
autochtones disparues et assassinées (FFADA) et la mise en oeuvre des
recommandations que comprend le rapport de la Commission des pertes massives
publié plus tôt cette année.

Le 6 décembre 1989, un tireur a délibérément fait feu sur de nombreuses étudiantes de
l’École Polytechnique de Montréal. 14 femmes sont mortes et 10 autres ont été
blessées. Chaque année, le 6 décembre, les syndicats du Canada se joignent à des
organisations de tout le pays pour marquer la journée et appeler à la prise des mesures
nécessaires pour mettre fin à la violence fondée sur le genre et le féminicide.

« Nous nous rappelons les femmes qui sont mortes et ont été blessées ce jour-là parce
qu’elles étaient des femmes. Nous marquons le 6 décembre en réaffirmant notre
engagement à lutter contre la violence fondée sur le genre. Nous devons à la mémoire
des victimes en question et de toutes les personnes mortes ou blessées depuis à cause
de la violence fondée sur le genre de prendre des mesures décisives pour mettre fin à
cette injustice », déclare Bea Bruske, présidente du Congrès du travail du Canada.
« Les meurtres du 6 décembre se sont produits il y a plus de trois décennies, et
pourtant nous luttons encore pour obtenir des protections appropriées contre la violence
fondée sur le genre. Au travail, les femmes et les personnes issues de la diversité des
genres sont plus susceptibles que les autres de faire l’objet de comportements violents,
particulièrement de la part de tiers tels que des clients ou des patients. Chaque
travailleuse ou travailleur mérite d’être en sécurité au travail, et c’est pourquoi il est
d’une importance cruciale que le gouvernement fédéral collabore avec les syndicats et
les employeurs pour mettre en oeuvre la C190. »

La C190 établit un cadre clair de l’élimination de la violence et du harcèlement dans le
monde du travail et tient les gouvernements responsables de la prévention et de
l’élimination de la violence au travail. Le gouvernement fédéral du Canada a ratifié la
C190 plus tôt cette année
mais il n’a pas encore dressé de plan pour sa mise en
oeuvre. Entre-temps, les incidents de violence au travail à l’égard de femmes et de
personnes issues de la diversité des genres continuent d’augmenter.

Les féminicides augmentent : En moyenne, une femme ou fille se fait tuer tous les deux
jours au Canada. De plus, nous avons assisté à une augmentation très marquée des
incidents haineux misogynes, transphobes et homophobes . L’alarmante prolifération de
la désinformation antiféministe et anti-trans en ligne enhardit les gens à commettre des
act es violents hors ligne. Plus tôt cette année, à l’Université de Waterloo, un ancien
étudiant a pris pour cible et attaqué une professeure agrégée pendant un cours
d’études de genre. Deux étudiant es ont été grièvement blessées au cours de l’attaque.

Les travailleuses et travailleurs ayant des identités intersectionnelles, comme les
femmes, les filles et les personnes bispirituelles autochtones, ont des taux
particulièrement élevés de violence fondée sur le genre. C’est pourquoi il est d’une
importance cruciale que tout plan gouvernemental destiné à éliminer la violence fondée
sur le genre comprenne des mesures de mise en oeuvre des appels à la justice issus de
l’enquête sur les FFADA.

« La violence fondée sur le genre est une violation des droits de la personne, et le refus
d’agir pour y mettre fin n’est pas une option. Toute personne mérite d’être en sécurité
au travail, et cela exige d’éliminer la violence fondée sur le genre dans le monde du
travail. Mais nous devons y voir de manière délibérée, et toute politique visant à
éliminer la violence fondée sur le genre doit témoigner des expériences
intersectionnelles », dit Siobhán Vipond, vice présidente exécutive du CTC. « Nous
avons pour devoir de rendre hommage à la mémoire des personnes décédées et à
celles qui ont survécu en mettant un terme à la violence fondée sur le genre. Depuis
plus de trente ans, les syndicats du Canada appellent à la prévention et à l’élimination
de toutes les for mes de violence fondée sur le genre, et notre engagement demeure
inébranlable. »

Les syndicats du Canada sont prêts à s’atteler à la tâche, avec les gouvernements et
les employeurs, pour voir à ce que les personnes travaillant dans tous les secteurs et
toutes les compétences soient en sécurité au travail et qu ’aucune ne soit laissée pour
compte.

Journée du chandail rose : les enfants 2SLGBTQI+ devraient être libres d’être vraiment eux-mêmes

28 février 2024
Click to open the link

Déclaration de Bea Bruske : Interdire les briseurs de grève, c’est protéger les droits des travailleurs

27 février 2024
Click to open the link

Déclaration de Bea Bruske, présidente du Congrès du travail du Canada, au sujet de l’entente entre le NPD et le Parti libéral sur l’assurance-médicaments :

26 février 2024
Click to open the link

Déclaration de Bea Bruske : les conservateurs sont positionnés contre les travailleurs

7 février 2024
Click to open the link

Déclaration de Bea Bruske : Les syndicats du Canada dénoncent la PM de l’Alberta qui fait de la politique sur le dos des enfants, jeunes et adultes trans et d’identités de genre diverses

2 février 2024
Click to open the link

MHN : Les syndicats du Canada honorent le passé pour contribuer à définir l’avenir

1 février 2024
Click to open the link

Les syndicats du Canada exhortent les députés à s’occuper des travailleurs en ce début d’année

29 janvier 2024
Click to open the link

Les syndicats du Canada marquent le 29 janvier avec un appel à l’action

29 janvier 2024
Click to open the link