Grève par l'Alliance de la fonction publique du Canada devant le Parlement

Les syndicats du Canada s’opposent fermement à toute tentative de forcer le retour au travail des travailleurs de la fonction publique fédérale

19 avril 2023

OTTAWA – Les syndicats du Canada réitèrent leur opposition ferme à toute tentative du gouvernement fédéral de présenter une loi de retour au travail contre les travailleurs du secteur public fédéral qui sont membres de l’Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC) et actuellement en grève. 

Dans une lettre adressée à la présidente du Conseil du Trésor, Mona Fortier — la présidente du CTC, Bea Bruske, a averti le gouvernement qu’une loi de retour au travail serait une erreur qui ne ferait qu’aggraver le conflit de travail actuel et qui se heurterait à une forte résistance de la part de l’ensemble du mouvement syndical.    

« Soyons très clairs : nous désapprouvons complètement les pressions faites par la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) pour qu’une loi ordonnant le retour au travail soit adoptée, déclare Mme Bruske. La FCEI a tort de demander au gouvernement de violer les droits des travailleurs et travailleuses en question et de mal interpréter leurs revendications. »  

Pour que la population et les petites entreprises du Canada reçoivent les services sur lesquels elles comptent, il nous faut une forte fonction publique. Si le gouvernement affaiblit le droit de grève en imposant une loi de retour au travail aux fonctionnaires fédéraux, cela aura un effet considérable sur tous les Canadiens et les Canadiennes qui s’attendent à ce que leur gouvernement défende leurs droits.   

Madame Bruske ajoute : « La négociation collective et le droit de grève sont des droits fondamentaux. Ils sont au cœur de notre démocratie. Le meilleur moyen d’assurer la continuation de la prestation de services publics de qualité aux petites entreprises du Canada est de voir à ce que le gouvernement négocie une convention collective équitable. » 

L’offre faite actuellement au personnel fédéral revient en fait à une réduction salariale. Elle ne va pas assez loin pour ce qui est d’aider les membres du personnel à joindre les deux bouts et elle n’est certainement pas propre à attirer les talents qu’il nous faut et qu’il nous faudra pour aider la population et les petites entreprises du Canada.     

Vous pouvez consulter la lettre complète à la ministre Fortier ici.

-30-

Pour obtenir une entrevue, veuillez communiquer avec :
Relations avec les médias, CTC
media@clcctc.ca
613-526-7426

Journée du chandail rose : les enfants 2SLGBTQI+ devraient être libres d’être vraiment eux-mêmes

28 février 2024
Click to open the link

Déclaration de Bea Bruske : Interdire les briseurs de grève, c’est protéger les droits des travailleurs

27 février 2024
Click to open the link

Déclaration de Bea Bruske, présidente du Congrès du travail du Canada, au sujet de l’entente entre le NPD et le Parti libéral sur l’assurance-médicaments :

26 février 2024
Click to open the link

Déclaration de Bea Bruske : les conservateurs sont positionnés contre les travailleurs

7 février 2024
Click to open the link

Déclaration de Bea Bruske : Les syndicats du Canada dénoncent la PM de l’Alberta qui fait de la politique sur le dos des enfants, jeunes et adultes trans et d’identités de genre diverses

2 février 2024
Click to open the link

MHN : Les syndicats du Canada honorent le passé pour contribuer à définir l’avenir

1 février 2024
Click to open the link

Les syndicats du Canada exhortent les députés à s’occuper des travailleurs en ce début d’année

29 janvier 2024
Click to open the link

Les syndicats du Canada marquent le 29 janvier avec un appel à l’action

29 janvier 2024
Click to open the link